Nos séminaires en présence requièrent l’obligation de présentation du certificat.  Plus d'informations

18 août 2021

Gestion des Seals: Des performances de haut niveau grâce à une gestion exceptionnelle

Gestion des Seals

Il existe un bon livre de Jocko Willink et Leif Babin sur l’importance du thème de l’attitude, de la volonté, de l’état d’esprit et du leadership, intitulé «Extreme Ownership. How U.S. Navy SEALs Lead and Win». Il décrit que le leadership est important parce qu’il est crucial. C’est l’attitude et les principes directeurs qui permettent aux chefs des SEAL et à leurs unités d’obtenir des résultats extraordinaires.

Les principes de la gestion des Seals

Vous avez l’entière responsabilité

En tant que cadre, vous avez l’entière responsabilité du succès ou de l’échec de votre équipe. Même si vous ne pouvez pas toujours tout contrôler directement, et que vous devez faire confiance à vos collaborateurs: c’est votre style de gestion qui détermine tout.

Un cadre doit diriger – mais aussi être prêt à suivre

Dans certaines situations, vos collaborateurs peuvent avoir des connaissances ou des intuitions que vous n’avez pas. Vous devez alors le reconnaître et repenser votre stratégie ou votre approche.

Soyez confiants, mais jamais dominateurs

Vous devez agir avec confiance en tant que cadre et le communiquer à vos collaborateurs. Mais si votre confiance en vous est exagérée, vous aurez l’air complaisant ou arrogant, ce qui en fin de compte mène toujours à l’échec.

Être courageux, mais ne pas peser

Ceux qui prennent les décisions ne peuvent pas toujours penser à toutes les conséquences possibles. Mais il est important de maintenir sans cesse les risques au niveau le plus bas possible.

Faire preuve d’ambition et de volonté de compétition

La concurrence est nécessaire pour que chacun donne le meilleur de lui-même. Mais il ne faut jamais laisser sa propre ambition entraver le succès de l’équipe. Vous devez donc également assumer la responsabilité lorsque quelque chose tourne mal.

Faites attention aux détails, mais ne les laissez pas vous rendre fou

Les bons cadres savent à quoi ils doivent prêter attention pour progresser. Mais ceux qui s’attachent trop aux détails perdent la vue d’ensemble.

Restez calme et gérez la situation

Si vous voulez que votre équipe vous respecte, vous ne devez jamais perdre votre sang-froid. Mais cela Ne signifie pas que vous ne devez pas éprouver des sentiments, ou alors personne ne peut construire une relation avec vous. «Les humains ne suivent pas les robots», affirment Jocko Willink et Leif Babin.

Vous pouvez être offensif, mais pas arrogant

En tant qu’officier, Willink a dû prendre l’offensive. Mais en même temps, il a veillé à ce que tout le monde puisse lui parler de ses préoccupations, des idées et même des contradictions sans se sentir mal à l’aise. Cependant, celui qui veut se plaindre du travail et des exigences élevées ferait mieux d’aller voir ailleurs.

Apprenez à connaître votre équipe – mais montrez que vous êtes le patron

Les meilleurs cadres comprennent les motivations de leurs collaborateurs, connaissent ces derniers et leurs familles. Cela dit, un cadre ne peut pas être si proche de quelqu’un qu’il en devienne plus important que les autres ou plus important que la tâche à accomplir.

La force est aussi importante que l’endurance

En tant que cadre, vous devez vous encourager, mais vous devez aussi connaître vos limites – mentales et physiques. C’est la seule façon de trouver un rythme approprié et d’éviter le burn out professionnel.

Restez calme, mais pas immobile

Gardez votre ego sous contrôle et restez ouvert à la critique – et surtout: admettez quand vous avez tort. Mais vous devez être déterminé quand il le faut. Pas seulement au sein de l’équipe, mais aussi lorsqu’une instruction venant d’en haut vous semble erronée.

Nous utilisons des cookies pour améliorer continuellement notre site web. En utilisant ce site web, vous acceptez l’utilisation de cookies. Plus d’infos