Prise de position par rapport au coronavirus – Nos formations et Journées ont actuellement lieu en ligne.  Plus d'informations

18 novembre 2020

Résilience: Être un cadre résilient

Résilience

Quelle est votre aptitude à vite remonter en selle? C’est en effet de cela dont il s’agit lorsqu’on parle de résilience. En tant que leader, vous êtes personnellement confronté à des défis difficiles, vous connaissez le stress et les crises. La manière dont vous les gérez et les maîtrisez traduit votre résilience, autrement dit votre capacité de retrouver votre équilibre intérieur et de le garder.

La notion de résilience vient du mot latin "resilire", qui signifie "rebondir". Comment vivez-vous les événements plutôt désagréables et combien de temps vous faut-il pour vous remettre sur la "bonne" voie? Vous êtes résilient si vous êtes en mesure d’aller au-delà des déceptions et des difficultés, et de continuer à grandir et à mûrir.

L’étude de Kauai – la naissance de la résilience

L’une des recherches les plus importantes sur le thème de la résilience a été l’étude dite "Kauai" sur l’île d’Hawaii. Emmy Werner, psychologue du comportement, a observé pendant 40 ans, jusque dans les années 90, 700 enfants qui vivaient dans des conditions difficiles. Un tiers des sujets observés supportaient bien ces conditions et ont fini par mener une vie familiale stable. Ce résultat fut à l’origine de la théorie de l’influence de l’environnement dans la petite enfance. On peut en conclure qu’il existe des facteurs de protection spécifiques, qui pondèrent les facteurs de risque. Lorsque vous renforcez votre forme mentale, vous prenez conscience de ces capacités et les actionnez de manière ciblée. Votre résilience augmente lorsque vous affichez un comportement convivial et vous apparaissez optimiste et équilibré aux yeux de vos collaborateurs. Vous acceptez les crises mais êtes toutefois fermement convaincu que les choses iront en s’améliorant. Il s’agit d’identifier où vous pouvez agir pour retrouver votre capacité d’action. Être psychiquement résistant ne signifie pas ignorer les difficultés ou les problèmes, mais les affronter de face et les voir comme une condition pour un nouveau départ constructif.

Se relever rapidement au lieu de rester couché à terre

Il est important qu’après une crise ou une défaite vous retrouviez vos pleines capacités et abordiez les choses sous un autre angle. Certains germes de la résilience se trouvent vraisemblablement déjà dans votre personnalité, alors que d’autres devront être développés, approfondis ou redécouverts. En tant que leader résilient, vous étudiez à fond les causes, vous acquerrez des connaissances et vous vous focalisez sur les possibilités de solution réelles.

Les sept domaines de la résilience

Les facteurs de résilience décrivent le secret de votre force intérieure dans sept domaines. Ces facteurs, étroitement liés entre eux, sont décisifs pour votre capacité d’affronter les crises: optimisme, acceptation, orientation vers un but, capacité d’abandonner le rôle de victime, assumer sa
responsabilité, utiliser les réseaux et, enfin, prendre concrètement en main la planification de son avenir. Une attitude optimiste face à la vie est la caractéristique la plus importante de la résilience. Si vous êtes optimiste, alors vous partez de l’idée que toutes les "crises" sont nécessairement limitées dans le temps et qu’elles vous apporteront sur le long terme plus de bien que de mal. En tant qu’optimiste, vous reconnaissez la réalité, mais supposez que les événements négatifs sont en principe passagers et que vous pouvez les influencer. Si vous constatez que vos sentiments s’émoussent après un coup dur, vous devez impérativement faire le point de la situation. Votre capacité d’accepter est une condition essentielle pour le traitement des crises. Ce n’est qu’après avoir accepté ces dernières que vous pourrez envisager d’avancer à nouveau.

Nous utilisons des cookies pour améliorer continuellement notre site web. En utilisant ce site web, vous acceptez l’utilisation de cookies. Plus d’infos